JENNIFER VYVYAN / MOZART AND HAYDN RECITAL

JENNIFER VYVYAN
MOZART AND HAYDN RECITAL

The Haydn Orchestra · Harry Newstone
Int. Release 07 Apr. 2014
Download
CD Premiere
Super Digital Transfer 24-bit/192 kHz
MOST WANTED RECITALS!


Track List

Franz Joseph Haydn (1732 - 1809)
Mass In C Major - Missa Sancta Caeciliae (Missa cellensis), Hob. XXV:5

3.
0:00
2:53

Wolfgang Amadeus Mozart (1756 - 1791)
Jennifer Vyvyan, Haydn Orchestra, Harry Newstone

Jennifer Vyvyan, Peter Wallfisch, Haydn Orchestra, Harry Newstone

Mass in C Minor, K.427 "Grosse Messe"

Exsultate, jubilate, K.165

Original Version 1773

Jennifer Vyvyan, London Philharmonic Orchestra, Peter Maag

Johann Christian Bach (1735 - 1782)
Sei Canzonette a due, Op.4

Jennifer Vyvyan, Elsie Morison, Boyd Neel Orchestra, Thurston Dart

Total Playing Time: 1:15:42

Vyvyan is expressive, clear-toned, and endlessly fluent . . . [she] handles the "fioriture" of many of these arias with great facility and finesse. Intonation is excellent . . . my consistent reaction to this disc is that it is one of great vocal beauty . . . [Vyvyan's warmly interpreted, beautifully sung performance of Haydn's "Scena di Berenice"] opens this disc in the strongest possible manner. There really are no weak links here . . . the sonics are superb . . . I cannot imagine anyone other than enjoying this release to the fullest, and I commend it to you with enthusiasm. This proved to be a recital which really was among my "most wanted"!

. . . si la Grande Bretagne d'après guerre ne fut pas pauvre en cantatrices de haut caractère, combien de sopranos ont eu cette plasticité et cette netteté technique, toujours soumises à l'intelligence du discours? Tout ici est inédit en CD, et tout captive. Ecoutez "Ah, se in ciel" de Mozart, admirablement conduit par Peter Maag: vocalisation exemplaire (précision, souffle, ligne), phrasé stylé mais individuel, et surtout Vyvyan est peut-être la seule à exhaler dans cet air brillant une telle justesse de sentiment. Grandeur et confidence: non content d'être d'une tenue radieuse, son "Et incamatus est" de la "Messe en ut mineur" respire la ferveur intime et le secret. Tant de science vocale pour cette évidence de simplicité, qui n'est jamais univocité -- à l'image d'un grain de voix singulier, capable d'illuminations rares, avec une maîtrise de l'allègement et du timbre étonnante. Et ces attaques de phrase! Dans la "Scena di Berenice" de Haydn, on n'entend guère la force des contrastes, ni de grave éloquent, mais dès le récitatif s'affirme une manière d'habiter la musique qui ne laisse pas tomber la tension dans la lenteur: choix de la dignité élégiaque, classique assurément, avec quelle hauteur de vue! Tout ce programme porté par Harry Newstone est au diapason, depuis les extraits du Credo de la "Messe de sainte Cécile" (la majesté dans la vélocité) jusqu'aux grands Mozart donnés avec un sérieux magnifique.