VLADIMIR ASHKENAZY 50 Years On Decca 1963 - 2013 4785093

. . . [man kann] nun Ashkenazy gleichermaßen als einen wichtigen, einfühlsamen, warmherzigen Pianisten erleben sowie als nahezu uneitel operierenden Dirigenten . . . vieles hört man so, durchaus gewinnbringend, einmal anders.

Les Concertos nos 17 et 21 de Mozart, ou les deux Brahms avec Haitink, mettent en évidence une vivacité intellectuelle et une force de persuasion hors norme. On n'a pas oublié d'illustrer ses longues collaborations avec le Philharmonia, Cleveland ou le Concertgebouw (Rachmaninov toujours), ni les partenariats d'exception: légendaire sonate de Beethoven avec Perlman, mélodies russes avec Söderström . . . ce beau coffret rétrospectif est digne de celui qu'il honore.