BELLINI Puritani / Flórez, D'Arcangelo, Mariotti 0743351

Dans cette production italienne de Bologne, la direction vive et affûtée . . . du jeune maestro Michele Mariotti, dans une réalisation télévisuelle plutôt inventive, dévoile ses arguments. Sur le plan vocal, la jeune Nino Machaidze se distingue par la douceur de son timbre angélique; le jeune baryton Gabrielle Viviani fait un beau Riccardo, mais la star mémorable demeure le ténor miraculeux Juan Diego Florez : son Arturo incarne aujourd'hui la perfection du chant bellinien. Un bel canto au legato souverain, à la diction parfaite, à l'intonation ciselée, à l'art des nuances superlatif.

Dans cette production italienne de Bologne, la direction vive et affûtée . . . du jeune maestro Michele Mariotti, dans une réalisation télévisuelle plutôt inventive, dévoile ses arguments. De son côté, Juan Diego Flórez est tout simplement divin. Le plus grand bellinien actuel.